Tu veux

Tu veux ma voix quand elle susurre

Des mots inaudibles dans ton cou

Comme les désirs que l’on murmure

En effaçant la nuit tous les tabous.

Tu veux les mots et silences timides

Que je cache pudique, dans l’âme

Sous l’ombre magique d’une abside

Belle, comme ton cœur de femme.

Tu veux que mes mains te caressent

En s’oubliant à l’infini sur ton corps

Laissés se perdre avec la maladresse,

De l’ivresse, car la vie existe encore.

Tu veux que je te donne cette éternité

Que je n’en ai pas et j’ose pas rêver

Près de toi, à chaque instant détourné

Des réalités de nos vies trop brèves.

Moi, je voudrais que plus rien ne cesse

Qu’aux levers du jour tu ne pars plus,

Tu restes sans que l’amour disparaisse

Et ce moment ne soit pas un lapsus.

Ecrit par Carol Stroe

6 septembre 2011

Lasă un răspuns

Completează mai jos detaliile despre tine sau dă clic pe un icon pentru autentificare:

Logo WordPress.com

Comentezi folosind contul tău WordPress.com. Dezautentificare / Schimbă )

Poză Twitter

Comentezi folosind contul tău Twitter. Dezautentificare / Schimbă )

Fotografie Facebook

Comentezi folosind contul tău Facebook. Dezautentificare / Schimbă )

Fotografie Google+

Comentezi folosind contul tău Google+. Dezautentificare / Schimbă )

Conectare la %s